Bilan énergétique

Faire un bilan énergétique de sa maisonbilan-energetique

Une nouvelle réglementation thermique est en vigueur. Parmi les nouveautés, l’obligation de réaliser un diagnostic de performance thermique des biens immobiliers.

Depuis le 1er novembre 2006, le Diagnostic de Performance Energétique des bâtiments (DPE) fait partie des documents obligatoires à joindre au contrat de vente d’un logement (et, à compter du 1er juillet 2007, à tout nouveau contrat de location). Il n’a qu’une valeur d’information, mais il doit dresser les caractéristiques thermiques du logement.

Ce que prend en compte le DPE :

  • La part respective des énergies renouvelables et fossiles.
  • La consommation de tous les postes de chauffage et de refroidissement.

L’estimation des émissions de gaz à effet de serre par le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et le refroidissement… Le recours aux énergies renouvelables est largement encouragé, de même que l’architecture bioclimatique (confort d’été et d’hiver).

La maison de l’avenir ?

Aujourd’hui, les normes qui permettent de définir une maison passive sont appelées à devenir des normes standards européennes. Des critères précis imposent de ne pas dépasser certains paliers en matière de chauffage, d’étanchéité de l’air et de consommation d’énergie primaire.

Pour aller encore plus loin et approcher de la maison 100% autonome, il existe des installations spécifiques… Eoliennes, panneaux solaires, pompes à chaleur, puits canadiens, toilettes sèches, récupérateurs d’eau et fours solaires ne sont que quelques exemples des solutions alternatives à nos systèmes actuels.

Réglementation thermique 2020

A l’horizon 2020, il est envisagé la RT 2020, qui mettra en œuvre, le concept de bâtiment à énergie positive (BEPOS). Ces futures réglementations sont des réglementations d’objectifs, elles laissent la liberté de conception tout en limitant la consommation d’énergie. Un bâtiment à énergie positive est un bâtiment qui produit plus d’énergie (électricité, chaleur) qu’il n’en consomme pour son fonctionnement. Cette différence de consommation est généralement considérée sur une période d’un an.

Si la période est très courte, on parle plutôt de bâtiment autonome (l’électricité étant difficilement stockable sur plusieurs mois). C’est généralement un bâtiment passif très performant et fortement équipé en moyens de production d’énergie par rapport à ses besoins en énergie. Les toits, murs, voire les fenêtres ou d’autres éléments (verrières de véranda ou balcons, murs d’enceinte, toiture de garage ou appentis, fondations, etc.) peuvent être mis à profit pour accumuler et restituer de la chaleur ou produire de l’électricité.