AUTONOMIE ENERGETIQUE – SAE

Leurre économique ou réalité énergétique ?

Nous avons la chance d’avoir en France le réseau public d’électricité le plus performant au monde « EDF », et nous avons la bonne fortune d’avoir l’énergie la moins chère au monde : 0,14 € le KWH (Kilo Watt Heure). Sommes-nous dans l’urgencepour une autonomie énergétique ? Est-ce bien raisonnable financièrement ? Est-ce adapté à un usage domestique ?

Une Station Autonome d’Energie est l’installation photovoltaïque la plus sophistiquée, la plus chère au watt installé, et la moins fiable dans la durée. Les panneaux sont connectés à un gestionnaire d’énergie, le cerveau de votre installation. Bourré d’électronique et aux réglages informatiques très délicats, la SAE demande une technicité de haut niveau.

La Station Autonome d’Energie est également connectée au réseau public.Comme un aiguilleur, le gestionnaire d’énergie va choisir le meilleur rendement pour votre installation électrique entre plusieurs sources d’énergies, soit entre les panneaux solaires, les batteries ou le réseau EDF. Il peut gérer jusqu’à 5 sources d’énergies différentes en fonction de vos besoins.

Le stockage étant le problème majeur de l’autonomie, le choix des batteries est déterminant. Les batteries « lithium-ion » sont les plus performantes mais les plus chères et les moins fiables. Leur durée de vie est limitée à 3 ans, quelque soit l’utilisation. Choisissez plutôt des batteries solaires à gel, moins sophistiquées, deux fois moins chères, plus fiables et plus résistantes (7 à 10 ans). Attention aux ampères-heures (AH) proposés, c’est le piège du stockage ! Une astuce ?
Divisez par 150 le nombre AH inscrit sur la batterie et vous avez votre nombre de jour d’autonomie, à la condition que vos batteries ne se déchargent pas à plus de 50% par jour. Exemple : pour une batterie de 150 AH, comptez 1 jour d’autonomie. Un conseil : préférez des batteries 2 Volts plus puissantes, de 300 Ah à 900 Ah, aux batteries 12 V limitées à 260 Ah.

Evidente et déterminante dans les pays au réseau d’électricité très déficient comme en Afrique, en France, la Station Autonome d’Energie est un leurre économique. Très chère, très sophistiquée, peu fiable, rentabilisée en 20 ans minimum, la SAE n’est pas adaptée à un usage domestique. Elle peut être envisagée pour alimenter des bureaux. Avant de vous engager, exigez un bilan énergique professionnel et contrôlez que l’installation proposée est en adéquation avec vos besoins. Attention aux vendeurs de rêves énergétiques peu scrupuleux, galvanisés par l’aide de la Région de 6000 € (tout juste 100 primes en 3 ans !). Comptez entre 4€ ht et 2€ ht le Watt installé (sans l’aide de la Région).

Exemple : Station Autonome d’Energie de 10 000 Watts (10KW) 25500 € HT.